cheveche

     À la veille de la 12ème nuit de la chouette, vous êtes déjà nombreux, à solliciter la LPO pour de jeunes chouettes ou hiboux « tombés du nid ». Etant rarement abandonnés, il est souvent préférable voire indispensable de les laisser sur place.

     En ce début de printemps, comme chaque année, les nichées de jeunes oiseaux commencent à mettre le nez dehors. Les centres de sauvegarde reçoivent, par conséquent, de plus en plus de ces jeunes animaux dit « orphelins » ou « tombés du nid », et qui sont alors élevés par les soigneurs. Mais, parmi eux, nombreux sont ceux qui auraient pu rester auprès de leurs parents, notamment les jeunes rapaces nocturnes…

     En effet, après quelques jours ou semaines, les jeunes chouettes et hiboux nichant dans les cavités se retrouvent vite à l'étroit et sortent du nid bien avant de savoir voler. Pendant plusieurs semaines, ces jeunes restent donc au sol ou sur des branches basses. Loin d'être abandonnés, ils dorment le jour, souvent au pied d'un arbre. La nuit venue, ils émettent des cris qui permettent à leurs parents de les repérer et de les alimenter. Au cours de cette phase d'émancipation indispensable à leur développement, ils apprendront à voler puis à chasser, accompagnés par leurs parents.

     Aussi, il est primordial de ne pas les déplacer si ce n'est pour les déposer en hauteur, sur une branche ou un muret, à l'abri des prédateurs et des dangers (routes, chats,…) ou de les cacher sous un buisson. Pensez à rentrer vos chiens et chats !

     Pas d'inquiétude à avoir, le fait de les toucher n'entraînera pas de rejet des parents. Seule une blessure nécessite un acheminement de l'animal vers un centre de sauvegarde car même avec la meilleure volonté du monde, nous ne saurions faire aussi bien l'élevage de ces jeunes que leurs parents.